Maman

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #11322
    AvatarLisa
    Participant

    Ma mère est morte et j’ai l’impression que ma vie part en fumé. J’ai l’impression de mourir tous les jours. Ou peut être qu’une petite partie de moi est déjà morte. Je ne me reconnais plus ni moi ni famille ni ma vie. Et je me sens seule. Très seule. Comme si j’étais dans une foret noire sans lumière ni chemin devant l’immensité de l’obscurité sans savoir quoi faire les bras ballant.
    J’ai l’impression d’être dans les coulisse de ma vie. Tout est là, les maisons sont les mêmes, les gens sont les mêmes, les habitudes sont les mêmes mais tout sonne faux. Et tout est douloureux. La vie est douloureuse, j’ai un mal de vivre terrible. Mais le pire est la solitude. Pourtant je suis entourée mais je reste définitivement seule dans mon âme, dans mon corps.
    On me dit que le temps guérit tout mais quand est ce qu’il guérit tout ? j’attends depuis des mois et la douleur reste la même. Que faire à part attendre ? que faire à part pleurer ? que faire à part vivre en fait ?
    Mais où est ma mère ? cette mère que je n’ai pas vu partir, dont on m’a annoncé un matin que jamais plus je ne la reverrai. Que jamais plus je ne toucherai. J’ai tellement de choses à te dire, tellement de questions. Je pense que c’est un des raisons de ma solitude, le vide. Je ne savais pas que c’était la dernière fois que je t’avais au téléphone, que je te disais « je t’aime ». Je me souviens de ce « je t’aime » qui sonnait étrange, comme forcé. Après avoir raccroché, je me suis faite la réflexion. Comme si une voix au fond de moi m’avait poussé à le dire pour pouvoir l’entendre une dernière fois.
    Je pense que ce matin là la douleur était tellement forte que mon esprit et mon cœur ont fait bloc et ont détourné cette douleur. Loin, très loin pour que je puisse survivre à ce weekend. J’ai l’impression que jamais je ne guérirai. J’ai dit que je voulais pas que ce drame me définisse mais malgré cette belle pensée, j’ai mon drame continuellement dans la tête. Tout me rappelle à elle, ma mère. Aujourd’hui encore je n’ai pas pu regardé une photo de la mer sans pleurer en pensant à toi.
    J’ai peur aussi pour nous ceux qui restent. Pour mon petit frère qui a grandit trop vite et que j’ai envie de protéger mais sans réellement y arriver. Pour mon père que je ne reconnais plus, qui m’aime, mais que je reconnais dans l’attitude, les mots durs, la tristesse. Pour ma grand-mère qui a perdu sa fille et son mari coup sur coup, comment tient-elle ? est ce que l’on est suffisant ? et enfin j’ai peur pour moi. J’ai peur que chaque moment de bonheur soit emprunt de la douleur de l’absence.
    Que dire à part que tu me manques, que je ne sais que faire sans toi et que j’aurais aimé que la vie se passe différemment. Je pense à toi.

    #11361
    adm-acadm-ac
    Admin bbPress

    Bonjour Lisa,
    Nous vous remercions de votre confiance pour livrer ainsi ces questionnements et cette belle déclaration à votre mère.
    Vous partagez votre lourde solitude, ce sentiment de décalage que vous éprouvez désormais vis-à-vis de vos proches et du quotidien, et les profondes interrogations qui vous traversent, vous concernant et concernant vos proches.
    D’autres questions se posent pour pouvoir vous accompagner : quand votre mère est-elle décédée ? dans quelles circonstances ?
    Le deuil est une traversée solitaire, par essence, car la relation que vous entreteniez avec votre mère était unique. Nous pensons qu’effectivement que le temps aide à cicatriser. Nous pensons également qu’exprimer ses ressentis soulagent et participent à cette cicatrisation qu’est le processus de deuil. Vous dites êtes entourée mais avez-vous des personnes avec qui partager votre peine ? Si non, nous vous invitons à nous appeler au 01 42 38 08 08 pour échanger avec un de nos accompagnants. vous pourrez aussi déposer votre souffrance de personne endeuillée, mais aussi échanger sur votre rôle d’aidante que vous semblez vouloir prendre auprès de vos proches.
    Egalement, si cela vous semblerait aidant, et que l’écriture est un média avec lequel vous semblez à l’aise, nous vous informons que nous proposons des ateliers d’écriture, mensuelles. Si vous souhaitez en savoir davantage, vous vous invitons à appeler à ce même numéro.
    Bien à vous,
    L’équipe d’Empreintes

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
Identifiez-vous
Ou créer un compte