Enfants

De 3 à 5 ans

Au revoir BlaireauAu revoir Blaireau de Susan Varley  (Auteur), Raymond Farré (Traduction), Marie Saint-Dizier (Traduction)

Un matin, les amis de Blaireau se rassemblent devant sa porte. Ils s’inquiètent parce que leur vieil ami n’est pas sorti pour leur dire bonjour comme d’habitude…Un grand classique qui aborde avec espoir la disparition d’un être cher. Un ton juste, pour un livre exceptionnel.

Là où Mamie est partieLà où mamie est partie… de Arnaud  lméras, Robin

Edition Amaterra

Une petite fille pense à son arrière-grand-mère récemment disparue. Où est-elle maintenant ? Est-elle redevenue jeune ? Peut-être qu’elle se sent légère comme les cosmonautes ? La petite fille n’a pas de réponses à ses questions. Mais ce dont elle est sûre, c’est qu’elle n’oubliera pas sa Mamie. Tendresse et délicatesse au cœur de cette histoire.

De 5 à 7 ans 

51Zv193lIsL._SY344_BO1,204,203,200_

Petite plume. Texte et illustrations : Kristien Aertssen. Collection : Pastel Ecole des loisirs : 2007

Le professeur Plume observe les oiseaux du cerisier pendant des journées entières. Son épouse, Madeleine, aime surtout leurs chants. Elle a même appris à siffler comme eux. Avec son visage tout fin, son petit nez pointu et ses yeux ronds, Madeleine ressemble un peu à un oiseau. D’ailleurs, Monsieur Plume, qui aime beaucoup sa femme, l’appelle tendrement sa “petite plume”.

 De 7 à 9 ans

9782296117426fBientôt le printemps, Petit livre à l’usage des parents et des enfants face au suicide, Cyprien ANDROCHTE, Elise AVIET et Igor MEKHTIEV, L’Harmattan, 2010

Tom a 8 ans, son papa s’est suicidé mais personne ne veut lui en parler.  » Dire ou ne pas dire aux enfants ?  » est une question récurrente dans notre pratique clinique auprès des familles endeuillées par un suicide. Ce livre est un support à l’échange pour les enfants, les parents et les professionnels amenés à les accompagner.


La croûte, Charlotte Moundlic, Olivier Tallec

Un petit garçon se réveille un matin et comprend que sa mère malade est morte dans la nuit. Il passe par divers sentiments, sa vie de tous les jours est bouleversée : il est en colère, n’arrive plus à dormir. Et puis comment s’occuper d’un papa qui pleure et qui ressemble à un gant de toilette tout mouillé ? Il s’énerve contre les choses du quotidien : son père ne saura jamais aussi bien faire les tartines le matin ! En bref, il refuse d’accepter que sa mère soit partie pour toujours et tente de la rendre présente par tous les moyens. Même si sa plaie au genou le fait souffrir, il se souvient de ce que sa maman lui disait quand il se blessait. Il parvient alors à entendre sa voix, sentir son odeur et ses bras qui l’entourent. Mais petit à petit la vie reprend ses droits. Malgré son chagrin, il constate un jour que sa plaie a cicatrisé et que même sans sa croûte, sa maman est toujours là. Il réapprend alors le quotidien sans sa maman… et avec son papa.


Livret-Comment-parler-avec-lenfant-de-la-maladie-grave-et-de-la-mort
Fondation Diaconesses de Reuilly – Fondation OCIRP. Auteurs : Annette SANZ et Simon GESSIAUME. avril 2014
Ce livret réalisé par des psychologues répond aux principales questions que se posent les parents lors de la fin de vie d’un proche : il sert d’outil pour amorcer une conversation entre les parents et les enfants.
Afin de protéger les enfants, les parents, démunis, les mettent souvent à l’écart d’une situation qu’ils ont eux-mêmes parfois du mal à gérer. Sur la base de ce constat, les psychologues de la Maison médicale Notre Dame du Lac, qui travaillent auprès de personnes gravement malades et hospitalisées en soins palliatifs, ont créé ce livret pour les aider et éviter tout risque de deuil compliqué ou pathologique chez l’enfant.


cvt_cest-samedi_5807C’est samedi, Nadine Brun-Cosme, Escabelle, 2011

« C’est samedi. Le samedi, je mange chez papi. Le matin, ensemble, on va chercher le pain. On marche jusqu’au bout de sa rue, et puis on tourne à droite. Le boulanger est juste après. Je marche à droite de mon papi. Il marche toujours entre le bord du trottoir et moi. C’est à, cause des voitures. Il dit : – Moi vivant, rien ne peut t’arriver. Avec papi, c’est vrai, rien ne peut m’arriver. Et tout à coup il est tombé. Près de moi. Je regardais le ciel en rigolant, je venais juste de le quitter des yeux et je pensais que le ciel était magnifique, très bleu, et près de moi il est tombé. Sans rien dire. Pas violemment. Sur le côté, en se retenant avec la main. Avec juste un soupir. J’ai senti un grand froid à l’intérieur de moi ». Ce roman nous décrit du début jusqu’à la fin le travail de deuil d’une petite fille, du moment où son grand père décède jusqu’à l’apaisement de sa douleur.  Le texte n’est pas tire-larme, même si son sujet est difficile.

L’arbre et l’ombre de la lune, Hélène Romano et Adolie Day. Editions Courtes et Longues, 2017

Un enfant découvre l’ombre d’un de ses parents suspendue à un arbre. Son autre parent ne sait pas le réconforter. Seule la lune le peut. Grâce à elle, il libère sa parole et accepte de regarder cet arbre terrible.

De 7 à 12 ans

product_9782070639151_244x0La Voix du Vent, Rolande Causse, Georges Lemoine, Gallimard Jeunesse

Sonia, à 13 ans, est plongée dans l’indicible douleur de la mort de sa mère Anna. Cette douleur, elle la partage avec son père, mais rien ne peut la consoler. Sonia ne dit rien sur cet avant, si différent de l’après. Comment vivre avec le poids de l’absence définitive de celle qu’il aime ? Heureusement, son père, sa grand-mère, et quelques amis du collège sont là, à ses côtés. Et la psy aussi, chaque semaine. Petit à petit, ce temps noir s’éclaire et devient un temps blanc, un temps doux, un temps heureux… Un roman délicat et poétique, ponctué par les illustrations de Georges Lemoine.