Adolescents

Ouvrages

De 13 à 16 ans

Revues

9782746701298FSPourquoi on meurt ? : la question de la mort, Françoise de Guibert et Marie-Sabine Roger – Editions Autrement Junior, 2001

Dans notre société, la mort est devenue un sujet tabou, un sujet dont il est difficile de parler. Pourtant, la mort est partout : dans la vraie vie – même si on ne voit que très rarement des morts -, dans les journaux télévisés, ou encore des morts imaginaires dans les films et les jeux vidéo. Quand quelqu’un meurt ou que l’on en entend parler, des questions se posent : « Que fait-on du corps ? Pourquoi on est triste ? À quel âge on meurt ? Est-ce qu’on souffre ? On est tous obligés de mourir ? Pourquoi des hommes tuent d’autres hommes ? » Pour y réfléchir, des textes concis, des exemples et des anecdotes, des extraits de livres, des informations sur l’évolution des lois. Et un carnet d’adresses.

téléchargement (2)La Mort, pourquoi on n’en parle pas ?, Sylvie Allemand-Baussier (Auteur), Véronique Deiss, La Martinière Jeunesse

Pour vous, la vie ne fait que commencer et vous vous sentez bien vivant. La mort, la vôtre mais aussi celle des autres, vous semble à des années-lumière. Pourtant, quand elle s’invite parmi nous, elle nous laisse démunis, sans voix. À quoi sert la mort ? Comment s’occupe-t-on du corps du défunt ? Où va l’esprit quand le corps cesse de vivre ? Est-ce grave quand on n’arrive pas à pleurer ? Comment surmonter sa peine ? Et comment conserver un souvenir bien vivant de la personne disparue ? Autant de questions que les ados n’osent pas toujours poser, par pudeur ou par convention, et auxquelles Sylvie Allemand-Baussier répond, en tenant compte des différentes religions et des rites. Une chose est sûre, la mort est une étape normale du processus de vie. Alors, osons en parler !

Romans

42368Mon vaisseau te mènera jeudi sur un nuage, Marcus Malte, SYROS Jeunesse
Ce court roman raconte une belle histoire de vies : celle d’une famille confrontée à la maladie et celle de l’univers. Romain, le jeune narrateur, emménage avec ses parents à la Maison des parents, une structure dépendant de l’hôpital, qui accueille les familles des enfants hospitalises pour de longues périodes. Car Justine, dite Juju, sa petite sœur, est atteinte d’un cancer. Tandis que ses parents se relaient nuit et jour dans la chambre de leur fille, Romain découvre son nouvel environnement, l’odeur de l’hôpital, qu’il déteste, les familles qui vivent là, dans l’angoisse et l’espoir. Il fait la connaissance d’Alexia, dont le frère souffre d’une leucémie qui ne veut pas guérir. Alexia est très lucide et très calée sur les maladies, les traitements. Elle a les pieds sur terre et s’attend à la mort de son frère. Romain, au contraire, a la tête dans le ciel et dans le système solaire, qui le passionne. Il connaît tout des planètes et des galaxies. Sa passion lui permet d’échapper à la réalité qu’il a peur d’affronter. Pourtant ces deux enfants se parlent, chacun apporte à l’autre une dimension qu’il / elle ne connaît pas.

Un beau texte, émouvant et juste. Il interroge sur l’essence, l’origine de la vie et sur tout ce qui peut l’entraver, la perturber. La maladie de Justine et, en parallèle, sa passion pour l’astronomie, permettent au narrateur de dialoguer avec d’autres, de confronter sa peur à d’autres expériences, de garder l’espoir et de grandir. Il peut ainsi combattre les sentiments d’incompréhension et d’injustice qui l’étreignent. « On ne sait pas tout » est une phrase récurrente dans le roman, tellement juste !

9782246680116-TY’a pas que la mort dans la vie !
de Arthur Ténor – Editions Grasset Jeunesse

Le livre La vie d’Angélique est un « ennui abyssal, à-quoi-bonisme viscéral, malaise, mal-être, angoisse, poisse… enfin tout ce qui rend le fil des jours pareil à un interminable convoi mortuaire». Tout le contraire de sa soeur, elle ne plait pas aux garçons, n’a pas d’envie, pas d’ami… dans ce cas, autant se suicider ! Mais, alors qu’elle s’apprête à faire le grand saut du haut d’un pont, elle rencontre un inconnu qui va devenir son « ange gardien ». Plutôt que de penser à des moyens de mourir, il la convainc de penser à des moyens de vivre ; il va devenir son conseiller, la poussant à prendre sa vie en main, et à la construire pour en faire une « oeuvre d’art ». La construction commence… mais pour faire de sa vie une oeuvre d’art, il faut se poser les bonnes questions, faire les bons choix, et être en harmonie avec soi-même… En optant d’abord pour un changement radical, Angélique va découvrir la méchanceté, l’humiliation, et la vengeance… ce qui n’aura pour effet que de provoquer le retour de Thanatos dans sa vie. Mais heureusement, Eros le sauveur n’est pas loin…

andriatmortDepuis ta mort, Frank Andriat, Grasset Jeunesse
 » Tu aurais pu m’accorder un délai supplémentaire; tu ne l’as pas fait et c’est pour ça que je t’en veux.  » Ghislain n’arrive pas à sortir du brouillard dans lequel il se débat depuis la mort de son père. Comment accepter cette absence et continuer à vivre ?

Le père de Ghislain est mort alors qu’il avait seize ans. D’une attaque cardiaque, dans sa voiture. Ghislain n’arrive pas à accepter cette absence. Il en veut à son père d’être mort, comme ça, si jeune, sans prévenir. De plus, il refuse tout dialogue avec la jolie psychologue, et se ferme au monde. Son désespoir se transforme même en aggressivité contre sa mère, aussi effondrée que lui. Mais peu à peu, à force de conversations avec son parrain et en laissant couler le temps, Ghislain apprend à accepter. Parallèlement, il apprend aussi à aimer, grâce à la douce Amélie, qui a transformé sa vie. Avec cette prise de conscience progressive, il va pouvoir reprendre une vie plus sereine auprès de sa mère, et d’Amélie.

téléchargement (3)Je veux vivre, Jenny DOWNHAM, Plon
Tessa vient d’avoir seize ans et se sait condamnée. Dans quelques semaines, elle mourra d’une leucémie. Partagée entre la révolte et l’angoisse, l’injustice et les aspirations propres à son âge, Tessa décide de tout connaître de la vie avant de mourir, y compris les transgressions, la célébrité… Aidée de sa meilleure amie, de ses parents qui acceptent tout, Tessa se lance alors dans une course contre la montre, contre la mort, pour vivre !

3707d8f2be163bd14c78cf07586f13bb_LMoi et Finn, Kelly Tom (Auteur), Fenn Troller (Traduction), Alice éditions

Tout commence le jour où Danny, dix ans, envoie une brique à trois trous dans la fenêtre d’un vieux voisin, ce qui a pour effet d’écrabouiller sa loutre empaillée. Dommage pour le voisin, bien fait pour la loutre… À la suite de quoi, Danny fait plusieurs rencontres, qui vont le pousser à tout quitter, l’école, ses parents, sa petite sœur Angela, ses amis, hanté par le souvenir de Finn, son frère jumeau. L’auteur lance son jeune héros sur la route et dans une quête. La quête d’une solution à son problème. Danny croise des personnages très contrastés. Une vieille dame qui tente d’éduquer les pollueurs en les poursuivant avec ses écriteaux. Un enfant dont la vie est rendue impossible par une mère qui a la phobie des microbes. Et, enfin, un peintre, engagé dans le même processus que Danny. Danny parle. Mais, surtout, Danny se tait. Jusqu’à ce qu’enfin il soit prêt à raconter toute son histoire, cette histoire qui lui fait tant de mal. Ce n’est que dans les dernières pages que le lecteur découvrira ce qui est arrivé à Finn. Le lecteur s’identifie facilement à Danny : sa colère, sa tristesse, nous les ressentons comme si elles nous étaient propres. »Moi et Finn » est un superbe texte rempli d’émotions contenues, un voyage initiatique qui va permettre au héros de reconquérir son identité au fil des rencontres, cocasses ou plus graves qui jalonneront son parcours.Cela pourrait être  sinistre ou  convenu, c’est rempli d’humour (en particulier grâce  aux  notes de  bas de page du narrateur) et de  tendresse.

51YI9uU+rJL._SY344_BO1,204,203,200_Mon frère, Emmanuel PARMENTIER, GRRT…Art

« Le plus petit des gendarmes vient à ma rencontre. Ses mouvements m apparaissent étrangement ralentis. Les quelques mètres qu il franchit semblent couvrir une éternité. Il est maintenant en face de moi. Sa glotte ne cesse de remuer, les sons sortent difficilement de sa bouche. – … Léo, ton frère… il a eu un accident de voiture… Je chancelle, mais ne tombe pas. – … il est mort. » C est par la fin que tout commence : Léo, le grand frère de Théo, étudiant en informatique passionné de cinéma, vient de se tuer dans un accident de voiture. Une mort lâche et stupide, comme le sont toutes les morts quand on a vingt ans. Une mort qui coupe court aux rêves les plus fous. Léo est mort, et sa famille, qui débordait jusqu alors de vie, va devoir faire face à son absence…

téléchargement (4)Oscar et la dame rose, Eric-Emmanuel Schmitt, Albin Michel
Voici les lettres adressées à Dieu par un enfant de dix ans. Elles ont été retrouvées par Maorie Rose, la dame rose qui vient lui rendre visite à l’hôpital pour enfants. Elles décrivent douze jours de la vie d’Oscar, douze jours cocasses et poétiques, douze jours pleins de personnages drôles et émouvants. Ces douze jours seront peut-être les douze derniers. Mais, grâce à Mamie Rose qui noue avec Oscar un très fort lien d’amour, ces douze jours deviendront légende.

deouis ta mortDepuis ta mort
Franck Andriat Grasset Jeunesse Parution : 17/03/2004 Pages : 182 Format :130 x 180 mm

« Si je pouvais tuer mon père, je me sentirais mieux. Plus libre, plus serein. Je pourrais peut-être à nouveau respirer. Et vivre. » Ces mots, les premiers du roman, transmettent dès l’abord la détresse et le mal-être profond de Ghislain, qui, à 15 ans, vient de perdre son père, depuis trois mois déjà. Il lui en veut furieusement de les avoir abandonnés lui et sa mère, de lui avoir gâché son innocence et sa joie de vivre. Peu à peu, la recherche d’un coupable va faire place à un brouillard dans lequel son esprit va se rapprocher de la réalité, jusqu’à ce qu’il puisse enfin, en découvrant l’amour grâce à la douce Amélie, poser des mots sur ce deuil. Entouré de son parrain, psychologue spiritualiste, et d’amis qui ne manqueront pas de le surprendre tant par leur sensibilité que par leur histoire, Ghislain va réussir à sortir de sa bulle de tristesse et de révolte, apprenant à réaliser et à accepter que la vie continue, et que les morts restent vivants dans le cœur de ceux qui les aiment…

livre21En ton absence, Natacha Wolinski, Grasset

Sa mère est morte dans un accident de voiture. Elle avait 4 ans. A travers des photos, des lettres, des souvenirs en miettes, notre collaboratrice Natacha Wolinski fait revivre cette amoureuse qu’elle a si peu connue. Elle lui parle, imagine sa voix, ses gestes, la rassure : elle a été aimée par son père, le dessinateur Georges Wolinski, par Maïté, sa merveilleuse grand-mère. L’Afrique lui a permis de renaître. Elle fait partager à cette mère enfuie sa quête des origines familiales, de la Pologne à Tunis, jusqu’à la découverte de son amant secret. L’écriture la délivre du silence. Un très beau chant d’amour poétique et de transmission, puisque dédié à Lola, la fille de Natacha.


Bande dessinée

qq jours ensemble Quelques jours ensemble, Alcante
MONTGERMONT Fanny, Depuis, 2008, 88 p.

Xavier a 35 ans. Un « roi du monde », jouisseur, extraverti, dragueur, patron d’entreprise vivant à 200km/h… Il est aussi brillant que prétentieux et égoïste. Profondément immature, c’est le type même de l’éternel gamin. Julien a treize ans. Atteint d’une maladie génétique rare, il a l’aspect d’un vieillard. Ses traitements médicaux lourds – son espérance de vie est très réduite –, ainsi que le regard des gens sur sa différence l’ont fait se replier sur lui-même. Julien est le fils de Xavier. Aujourd’hui, ils se rencontrent. Pour la première fois…

End1END T01, CANEPA, Barbara, MERLI, Anna, Elisabeth Soleil Production, 2012, 46 p. – (Métamorphose).
ADOLESCENT ; DEUIL ; MORT

Si le monde autour de vous jamais ne changeait.
Si le murmure du vent et le balbutiement de la pluie indéfiniment
se répétaient.
Si le silence souverain régnait jusqu’à ce que l’invisible finisse
par vous appartenir…
Tel est mon univers.
Un monde où la berceuse du temps a cessé sa complainte.
Un monde anémié où les âmes perdues trouvent enfin la paix
dans leurs mausolées solennels et sans âges.
Je suis âgée de 13 ans.
Mon nom est Elisabeth.
Mes cheveux sont blancs comme la vie.
Mourir est votre seule chance de me rencontrer.

Elisabeth, 13 ans a perdu la vie. Elle vit désormais dans un monde où la berceuse du temps a cessé sa complainte, où les âmes perdues trouvent enfin la paix dans leurs mausolées solennels et sans âges.

Le beau voyageLe beau voyage Dargaud, Zidrou SPRINGER, Benoît, 2013, 56 p.

Le Beau Voyage est le récit bouleversant d’une vie qui commence… enfin. Un beau voyage, c’est ce qui attend Léa. Depuis toujours Léa cherche sa vie. Elle en bricole une, entre rébellion et provocation. Mais un jour, son père meurt. Alors Léa part sur les traces de son passé, don histoire : le suicide de son petit frère, noyé dans la piscine familiale. Léa décide de rénover la piscine et avec ce geste fait le deuil de son frère et de son père. Elle y trouvera une raison de vivre.

Accompagner

logoCDRN-couleurAdolescents en deuil : que leur propose-t-on ?

Rogy, S. CNDR SP, Paris : 2014, 14 p.

Dans cet article la psychologue S. Rogy du Centre national de Ressources Soin Palliatif aborde diverses questions :

  • A quoi sont confrontés les adolescents en deuil ?
  • Quelles propositions d’aide leur sont faites?
  • Quelles finalités visent les aides proposées aux adolescents et à leur entourage ?
  • Quelles formes d’accompagnement ont fait l’objet de publications et proposées aux adolescents en deuil, à leur entourage ?

A lire ici : Adolescents en deuil, que leur propose-t-on ?