Bonne rentrée aux 12,8 M d’élèves !

« En période de fragilité (deuil, divorce des parents, changement d’école), l’enfant peut soudainement « exploser » ».

Marie Tournigand, déléguée générale de l’association Empreintes Vivre son deuil partage les propos du Docteur Olivier Revol dans le Parisien. Elle énumère également quelques repères.

« A la rentrée scolaire, un enfant qui vit un deuil peut avoir une anxiété majorée. Dire ou ne pas dire ? Faire « comme si de rien n’était » ou s’isoler ? Se changer les idées… mais qu’en penserait mon parent décédé ? Et comment quitter ceux avec qui j’ai partagé tant de peine et me retrouver « seul » ?

Pour aider un enfant en deuil, il est important d’informer son enseignant ou professeur principal, en prévenant l’enfant. Et d’expliquer à l’enseignant qu’il faut avant tout le considérer comme un autre élève, avoir les mêmes exigences, attentes. Cela permettra à l’équipe pédagogique de ne pas juger, de soutenir, de veiller, sans stigmatiser. 
Et pour qu’il se sente moins seul, « anormal », lui proposer de rencontrer d’autres enfants dans cette situation peut être salvateur ».

https://fr.ulule.com/ateliersenfantsendeuil/