Suicide

Empreintes turquoise

Les Empreintes turquoise « NOUVELLE FORMULE 2017 »

Les Empreintes turquoise sont des cycles de trois groupes fermés proposées aux personnes ayant perdu un proche suite à un suicide.

Les Empreintes turquoise sont désormais des groupes fermés qui accueillent 2 à 10 personnes, sur trois dates. L’esprit de ces groupes est de permettre de parler de soi, de son ressenti… Les récits, les émotions sont accueillis avec bienveillance et respect. Chaque vécu est singulier mais le partage le rend moins solitaire, l’apaise. L’écoute de l’autre permet de repérer en soi les échos d’un témoignage. Le groupe est animé par une psychothérapeute spécialiste du deuil après suicide, ayant animé les groupes à Vivre son deuil.

Nouveau cycle de 3 rencontres groupe fermé autour de thèmes :

  • Le récit.
  • Le lien.
  • Colère, culpabilité et stigmatisation.
    .

De 18h30 à 20h30, dans les locaux d’Empreintes.

PROCHAINES DATES : VOIR ICI.

Informations et inscriptions

Inscription exigée, avec un engagement pour l’ensemble des trois dates. Aucun participant ne sera accueilli sans accord préalable donné lors d’un entretien avec Empreintes. Pour nous contacter :  accompagnement@empreintes-asso.com ou par téléphone 01 42 38 07 08. Modalités financières : voir ici.

Spécificités

Pourquoi proposer ces rencontres spécifiques ?

Deux singularités essentielles concernent les deuils après suicide : l’intensité des émotions ressenties, la durée du chemin de deuil. Le suicide accentue l’intensité du vécu des émotions liées au deuil. Le choc est brutal, l’état dépressif peut être profond et prolongé, la culpabilité immense.

La confrontation au corps pour celui qui le découvre est violente, parfois traumatisante. Stigmatisations, peurs, incompréhensions font que la personne en deuil après suicide peut être isolée et recevoir peu de soutien. Les sentiments de honte et de culpabilité en sont souvent accrus. Cette dernière peut être si forte qu’elle en est torturante : qu’a-t-on fait ou que n’a-t-on pas fait pour éviter ce suicide ?

Il est fréquent qu’une personne en deuil ressente l’envie, évoque l’idée, ou même tente de mettre fin à ses jours. Maintenir un contact humain constitue une réelle prévention du suicide de la personne en deuil. Bénévoles, professionnels et lignes d’écoute téléphonique peuvent prévenir certains risques de passage à l’acte, particulièrement pour les personnes qui vivent un deuil après suicide.

Pour qui ?

Les Empreintes turquoise sont des groupes de courte durée (3 dates) centrés sur les spécificités du deuil après suicide. Elles sont particulièrement adaptées aux personnes qui ont déjà pu verbaliser sur leur vécu de deuil, en individuel ou en groupe, et qui souhaitent explorer de façon approfondie leur ressenti.

Repères

En France, un décès sur cinquante est un suicide, cause majeure de décès prématurés : on recense chaque année plus de 10 500 décès par suicide (trois fois plus que par accidents de la circulation) et près de 200 000 tentatives. C’est la première cause de mortalité des 25-34 ans (20 % du total des décès) et la deuxième cause (après les accidents de la circulation) chez les 15-24 ans (16,3 % du total des décès). Le taux de mortalité par suicide reste élevé chez les personnes âgées, il concerne 28 % des suicides (plus de 65 ans). La France a un taux de suicide nettement supérieur à la moyenne européenne. Chacun peut être confronté au décès par suicide d’une à trois personnes de son entourage immédiat au cours de sa vie. En savoir plus ici.

Genèse

Les groupes deuil après suicide existaient à Vivre son deuil, puis ils avaient été supprimé faute d’animateurs. Ils ont été recréés en avril 2016, constatant combien le besoin d’échanger sur ce deuil spécifique est présent, sous forme de rencontres ouvertes. En 2017, les groupes proposés évoluent : ils sont réajustés selon l’évaluation des animateurs et des participants.

Calendrier 2016
  • Lundi 18 avril 2016
  • Lundi 6 juin 2016
  • Lundi 9 mai 2016
  • Lundi 3 octobre 2016

Conférence

Quelles sont les particularités d’un deuil après le suicide d’un proche ? Conférence le 5/10/15.

Quel peut être le cheminement de deuil après un suicide ? Comment comprendre les sentiments possibles de culpabilité, de honte, de colère ? Quels risques en termes d’idées suicidaires, de passage à l’acte à travers ce deuil ? Qu’en est-il des enfants en deuil après un suicide ?

Cette conférence a accueilli 30 participants : bénévoles, professionnels, endeuillés. Elle a été suivie d’un échange avec les participants : le lundi 5 octobre 2015 de 18h30 à 20h30.

Une conférence animée par Cynthia Mauro, Docteur en psychologie, officier psychologue sapeur-pompier, Vice-Présidente de la Société de Thanatologie, psychologue en Unité de soins palliatifs à Lille.

Lieu : Mairie du Xème, 72 rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris. Salle A au 5ème étage.